Le projet

Le témoignage public est utilisé par de nombreux individus et groupes qui souhaitent sensibiliser, éduquer ou créer, dans un objectif de changement social.

Contexte

Pour les travailleuses et travailleurs du sexe, le témoignage atteste de conditions de travail et de vie diverses, et est devenu un moyen privilégié de mobilisation dans le contexte de la criminalisation, au Canada, de l'achat et de la publicité de services sexuels. Une culture du témoignage existe aussi chez les personnes vivant avec le VIH, qui s'exposent à des poursuites criminelles si elles ne divulguent pas leur séropositivité à leurs partenaires sexuels. Parce que la révélation du statut sérologique est vécue par ces personnes comme une sortie du placard, leur expérience fait écho à celle du dévoilement de l'orientation sexuelle par les personnes qui s'identifient comme lesbienne, gaie, bisexuelle ou queer (le coming out) ou celle de l'auto-identification de genre par les personnes trans ou intersexes.

Un partenariat riche en expertises

Cultures du témoignage regroupe des partenaires possédant chacun un ensemble d'expériences, de réflexions et de connaissances importantes en ce qui concerne l'utilisation du témoignage comme stratégie d'intervention sociale et culturelle.

Les expertises qui se trouvent au sein de l'équipe comprennent notamment:

  • l'analyse du discours et des messages médiatisés à propos du VIH/sida au Québec et la culture du témoignage des personnes vivant avec le VIH/sida ;
  • l'intervention, l'éducation populaire et la mobilisation sociale « par et pour » les travailleuses et travailleurs du sexe qui ont recours aux savoirs expérientiels et collectifs ;
  • le développement et l'évaluation de stratégies éducatives dans les écoles et auprès des jeunes basées sur l'utilisation de témoignages dans le but de démystifier l'homosexualité et promouvoir l'inclusion sociale des minorités sexuelles ;
  • la création d'espaces communautaire queers et solidaires pour témoigner, réfléchir, discuter et combattre les différentes formes d'oppression et d'exclusion sociale liées à la sexualité et au genre ;
  • la conceptualisation, la production et l'évaluation d'une exposition de témoignages artistiques ;
  • les méthodes participatives, le travail collaboratif, l'interprétation collective et la recherche-action afin d'augmenter la compréhension des expériences des personnes témoins, de celles et ceux qui les accompagnent ainsi que les retombées sur les publics rejoints.

Objectifs

La programmation scientifique de l'équipe s'articule autour des objectifs suivants :

  • Mettre en commun des données scientifiques et des savoirs pratiques et artistiques dont disposent les membres de l'équipe, de manière à enrichir le développement des connaissances conceptuelles et méthodologiques des usages du témoignage public comme stratégie d'intervention sociale et culturelle ;
  • Rendre accessible et diffuser les travaux des membres lors d'activités de mobilisation des connaissances et par l'animation d'une vitrine web qui rend compte de nos progrès ;
  • Soutenir une diversité de communautés sexuelles et de genres dans leurs efforts d'action sociale et culturelle menant à une plus grande inclusion sociale – cela inclut les personnes vivant avec le VIH, les personnes s'identifiant comme LGBTQI2 et les personnes qui ont une expérience du travail du sexe ;
  • Renforcer les capacités des personnes minorisées en raison de leur sexualité, de leur genre ou leur corps à agir contre la discrimination et la stigmatisation qu'elles subissent.

Images : Marie-Ève Gauvin